B'NAI B'RITH FRANCE
Vœux de bonnes fêtes de Pessah du Président du B’nai B’rith France

La rédaction

A l’heure où nous nous apprêtons à fêter Pessah, nous ne pouvons éviter de rapprocher cette célébration de la libération du peuple juif avec le contexte difficile dans lequel nous vivons aujourd’hui en tant que juifs en France, en Europe et ailleurs. 
Nous rêvons tous de sortir enfin du désert que nous traversons depuis des années et qui est devenu de plus en plus aride. Le désert de la haine des uns et de l’indifférence des autres. 
Après la succession et la banalisation des actes antisémites dans notre pays, après le franchissement de tant de lignes jaunes toujours plus préoccupantes, ce désert devient insupportable. Il y a maintenant urgence à en sortir. 
 
Certains voudront aller respirer un air qu’ils jugent plus pur et moins suffoquant ailleurs. D’autres voudront continuer à respirer l’air d’ici, celui qui nous a toujours fait vivre et auquel nous sommes malgré tout attachés en faisant tout pour le rendre plus respirable. 
Il ne s’agira ni d’une fuite dans un cas, ni d’une résignation dans l’autre. Au contraire, ce sera toujours un choix. Celui d’être et de rester juif. 
Le peuple juif a toujours été et restera le peuple de la vie et de l’espérance, le peuple de l’unité et de la résistance. Continuer à vivre sa vie juive, continuer à être juif, avec vitalité, force et fierté de nos valeurs et de notre histoire, sera toujours la meilleure des réponses à apporter à ceux qui voudraient nous enfermer dans un désert de solitude, de danger et de peur. Un désert sans vie juive. Un désert sans juifs. 
 
C’est par cette volonté sans faille de vivre ensemble et pleinement notre judaïsme, de le transmettre à nos enfants comme nous l’avons reçu en héritage de nos parents, de croire et d’espérer envers et contre tout, que nous avons toujours traversé les déserts et que nous en sommes sortis. C’est ainsi que nous avons créé notre histoire faite de tragédies, de grandeurs et de miracles, et que nous continuerons de la faire.
Personne ne nous en empêchera. Au contraire. Notre motivation et notre vitalité sont aujourd’hui bien plus grandes encore pour faire vivre et pour diffuser ce message juif, ces valeurs juives et cette identité juive à une société fracturée qui en a tant besoin. 
 
Que nous vainquions encore tous les pharaons et les ennemis du peuple juif, aujourd’hui comme demain. 
Que nous continuions tous de vivre notre liberté dans l’harmonie et la fraternité qui nous sont si chères. 
Que nous puissions toujours apporter les bonnes réponses aux questions de nos enfants pour construire leur avenir, donc le nôtre. 
Que ces fêtes de Pessah nous permettent de sortir du désert et de respirer le bon air. 
Qu’à la table du Seder, entourés de nos familles et de nos amis, nous fêtions tous Pessah réunis dans le bonheur et dans la joie. 
 
Je vous souhaite à toutes et à tous ainsi qu'à vos proches Pessah Cacher Vesameah. 
Amitiés fraternelles. 
 
Philippe Meyer


Commentaires (0)